Transmettre ou reprendre une entreprise en pêche et cultures marines

Publié le 18/03/2019 dans Le Marin

L’Aglia (Association du grand littoral atlantique) a mis en ligne toutes les vidéos de son colloque consacré à la transmission et à l’installation dans la pêche et les cultures marines. À voir, que l’on soit futur cédant, repreneur ou impliqué à leurs côtés.

Plus d’une centaine de personnes avaient assisté aux tables rondes, le 13 novembre à Rochefort. Ce programme permet, déjà, à travers les vidéos présentées, de comprendre les besoins importants de ces filières en renouvellement des hommes et les enjeux. Puis des pêcheurs - Aurélien Dumont à Royan et Lionel Andrez à La Cotinière - et un conchyliculteur, Yannick Langiller, témoignent de leurs parcours parfois chaotiques, et notamment des difficultés à réunir tous les prérequis, comme le navire, les antériorités et l’équipage.

Surtout, des actions innovantes et des bonnes pratiques à copier sans hésiter sont présentées, comme le coaching, le tutorat, la mise en place de guichets, d’observatoires socio-économiques… La reprise progressive, avec le cédant qui accompagne quelques temps le repreneur, apparaît clairement comme la plus pertinente des formules pour permettre une bonne prise en main de son outil de travail et éviter les échecs. Aussi en restitution vidéo, l’issue des réflexions de groupes de travail autour des enjeux pour demain. Et les outils pour financer la reprise, avec davantage de fonds privés à se manifester que de dispositifs publics. Le mot d’ordre de la journée : anticiper.